mercredi 23 avril 2014

Greenpeace contre l'huile de palme : le néocolonialisme dans toute sa splendeur

Si vous êtes un client de la multinationale Procter & Gamble, alors peut être que vous êtes considéré comme étant un complice de criminel par certaines organisations d'activisme environnementaliste.
Consommer un produit Procter n'est pas difficile : des marques aussi connues qu'Ariel ou Head and Shoulders leur appartiennent. 

Or, cette entreprise est dans le colimateur de Greenpeace, comme le rapporte le Guardian (1). Que leur repproche t-on ? De contribuer, par leurs achats de matière première, à la déforestation dans le monde. En effet, pour faire ses shampoings, Procter & Gamble, ainsi que d'autres industriels, utiliset de l'huile de palme. Cette huile est produite dans des grandes plantations localisées dans des pays qui permettent ce genre de culture, telles que l'Indonésie, et occupent des surfaces toujours croissantes .

En réponse aux enquêtes de Greenpeace, Procter & Gamble a répondu qu'ils s'engageaient sur l'objectif "zéro déforestation". 

Tout est pour le mieux, dans le meilleur des mondes ? 
Pas vraiment !

A t-on, dans cette affaire comme dans d'autres, demandé l'avis des locaux ? 

La déforestation détruit l'habitat naturel des orang-outangs, oui, et alors ? 
Elle permet aussi aux paysans locaux, et à leurs pays, d'améliorer leur niveau de vie en produisant des produits exportables sur le marché mondial !

Qu'est ce que c'est que cette pratique digne du 19eme siècle qui consiste à sceller le sort des paysans Indonésiens depuis un bureau d'Amsterdam ou de Cincinatti ? 

 D'après la Banque Mondiale (3), plus de 51% du territoire indonésien est couvert de foret. Ce taux est de 29% en France, 11% aux Pays Bas ou 12% au Royaume Uni, alors qu'on sait bien qu'il excédait 80% en Europe avant la Révolution Industrielle. 

Sachant qu'il faut de l'espace, et de la terre, pour développer une agriculture et bâtir des villes, la question est posée : les organisations environnementalistes, du type Greenpeace, sont-elles les relais d'un certain racisme qui veut que seule l'Europe, mais pas les nations du Tiers Monde, ait le droit au développement ? 

Quand nous avons nous en Europe étendu les surfaces occupées par l'Homme, avons nous demandé l'avis des Indonésiens ? 

Outre ces considérations, la critique sur l'huile de palme n'est pas fondée, et des tribunaux, y compris en France, ont déjà tranché la question, cf l'affaire des petits producteurs Ivoiriens vs Super U (4) 

Bref, les petits paysans des pays émergeants qui produisent de l'huile de palme, ainsi que les consommateurs occidentaux qui sont leurs clients, doivent refuser le terrorisme intellectuel de certaines organisations qui, sous couvert d'écologie, véhiculent des idéologies extrêmement rétrogrades. 

Quoi qu'il en soit, les Indonésiens et les autres pays émergeants se développeront, que nous le voulions ou non. Alors accompagnons les dans leur amélioration de leur niveau de vie, notamment en leur transférant des technologies, ou alors respectons leur souveraineté, tout comme nous ne voudrions pas qu'une association indonésienne vienne nous dire quoi cultiver dans nos jardins et dans nos champs.


vendredi 4 avril 2014

Assez de bricolages politiciens, monsieur le Président !

Assez de bricolages politiciens, monsieur le Président !





La nomination de Manuel Valls avait laissé espérer une modernisation de la pensée gouvernementale. La présentation d'un Gouvernement composé des mêmes politiciens professionnels qui ont conduit la gauche et le pays dans le mur montre qu'à l'évidence, le président et son entourage n'ont rien compris à la gravité de la situation. Pourtant, la gauche ne manque pas de personnalités d'envergure telles que Louis Schweitzer, Pascal Lamy ou Gérard Collomb, capables d'engager les réformes structurelles de notre modèle social au plus grand bénéfice du pays. 

Mais François Hollande et Manuel Valls ont clairement fait le choix de caciques archaïques déconnectés des difficultés du pays pour ne surtout rien changer en profondeur. Ségolène Royal et Michel Sapin étaient déjà ministres de l'environnement et des finances sous François Mitterrand en 1992 ! 

Le Parti Libéral Démocrate appelle le président à cesser ce simulacre de changement de cap politique. Nous lui demandons de choisir entre une vraie audace réformatrice et la reconnaissance de son incapacité à faire évoluer le cours des choses. S'il n'y a plus rien à attendre de cette majorité, une conclusion s'impose. L'assemblée nationale doit être dissoute pour permettre au pays d'emprunter une direction radicalement nouvelle. Si les élections européennes constituaient un nouveau désaveu cinglant pour le Gouvernement, ce qui est probable, la dissolution deviendrait impérative.


lundi 24 mars 2014

Sympathisants écolos Parisiens : NKM est la meilleure option pour #Paris2014

Les élections amènent toujours des surprises. Celle que la gauche socialiste parisienne n'a pas vu venir, c'est non seulement le score plus élevé de Nathalie Kosciusko-Morizet,  par rapport à celui d'Anne Hidalgo, à l'issue du 1er tour, et c'est aussi que les sympathisants écolos Parisiens ne sont pas dupes. C'est pour cela qu'EELV est la troisième force politique à Paris. A coup sûr, Christophe Najdovski pèsera sur l'élection

Comment aurait-il pu en être autrement, alors que les réalisations vertes de la mandature Hidalgo-Delanoé de 2001-2014 (13 ans, déjà !) sont des points explicitement portés par EELV (tram, bio dans les cantines, fermeture des voies sur berge ...).

Comment aurait-il pu en être autrement, alors que le pic de pollution de la semaine dernière a souligné le temps qu'Anne Hidalgo a mis pour réagir, là où Christophe Najdovski requerrait une action immédiate ? Ne parlons pas des contradictions d'Anne Hidalgo qui dit lutter contre le diesel tout en validant l'achat de bus roulant au gasoil.

Aujourd'hui, EELV et le PS négocient. Ne doutons pas du fait qu'ils parviennent à un accord. Il n'en reste pas moins vrai qu'il n'est pas écrit que les voix EELV et celles du PS doivent s'additionner. L'inverse pourrait être tout aussi vrai. Les électeurs et sympathisants écolos Parisiens pourraient ne pas suivre les mots d'ordre de la direction d'EELV qui n'a placé l'écologie que par opportunisme à gauche, alors qu'ils ne partagent pas les idées d'Hidalgo. 
NKM, la meilleure écolo pour Paris

En réalité, les électeurs et sympathisants écolos Parisiens devraient voter pour les listes soutenues par Nathalie Kosciusko-Morizet,  à Paris. 

Que veulent les électeurs et sympathisants écolos Parisiens ? Une ville plus verte leur permettant de vivre mieux à Paris, mais aussi le progressisme sociétal porté par la gauche. 
Nathalie Kosciusko-Morizet porte tout cela. 

Le Grenelle de l'environnement, y compris l'écotaxe dont la logique consiste à taxer le trafic routier pour redonner de la compétitivité au rail ? NKM l'a assumé à 100%, à l'inverse de la droite conservatrice qui n'assume pas son vote ou de la gauche socialiste qui s'en lave les mains. 





La Tour Triangle  dans le XVeme ? NKM est contre (2), Hidalgo est pour (3).

Les changements sociétaux tels que le mariage pour tous ? NKM est pour, la droite conservatrice le lui a suffisamment reproché, et de manière générale NKM est manifestement gay friendly (4), sans que cela semble répondre à un calcul politicien.

A la place de Christophe Najdovski, c'est avec Nathalie Kosciusko-Morizet et non pas avec Anne Hidalgo que nous chercherions à négocier. 
EELV a certes un accord de gouvernement avec le PS, mais ils ne peuvent pas ignorer la faible estime dans laquelle leur partenaire les tiennent. EELV ne peut pas oublier l'affaire Florence Lamblin et le peu de cas de la présomption d'innocence dont avaient fait preuve Delanoé et Hidalgo à l'époque, surtout au vu d'autres affaires concernant le PS (Mireille Flam ? Yacine Chaouat (5) ?
Christophe Najdovski ne peut pas non plus ignorer les propos d'Anne Hidalgo sur les Roms (6), ou les tentatives estivales d'Anne Hidalgo de détruire les Serres d'Auteuil (7).


Pour les électeurs et sympathisants écolos Parisiens, il n'y a pas de raisons de fond qui puissent les pousser à voter pour une liste PS-EELV plutot que pour une liste UMP-UDI-Modem. Il existe même des raisons objectives pour préférer Nathalie Kosciusko-Morizet.
Pour cela, il suffit de dépasser les étiquettes, pour comparer les programmes et les personnes.